" method="post" id="mc-embedded-subscribe-form" name="mc-embedded-subscribe-form" class="validate" target="_blank" novalidate>

WPML not installed and activated.

Devenir un gagnant avec ces 7 leçons de leadership de Barack Obama

Barack Obama PresidentRécemment je lisais un livre sur la campagne d’Obama : Barack In. Leçons d’une campagne exceptionnelle.

Ce livre m’a plongé dans une profonde réflexion sur quelques-unes de mes approches et réflexions sur les utilisations des « nouvelles technologies » que j’avais discutés en long et en large dans le livre « Les 4 Ps », publiés en décembre 2013. C’est certains que l’humanité est à un tournant décisif en ce qui a trait aux avancées technologiques et du fait indéniable qu’elles sont accessibles à toutes les couches sociales en Haïti comme dans le reste du monde.

Les utilités de ces leçons pour un leader haïtien

Quelles sont les utilités de ces leçons pour vous autres haïtiens : jeunes et moins jeunes leaders ?

Aujourd’hui plus qu’avant les décisions des leaders politiques qui sont aux timons des affaires nous concernent. Une telle assertion n’a pas pour objet de vous exhorter à faire de la politique comme la plupart des gens le font chez nous à Haïti, mais à attirer votre attention sur le fait que les politiques à travers leurs programmes au sein d’un gouvernement ont une grande influence sur le choix des projets sociaux de développement qui en retour faciliteront ou pas les activités micro et macroéconomiques dans le pays.

Donc, de près ou de loin vous êtes touchés et influencés par les décisions politiques, et quoi que vous fassiez, vous ne pouvez pas y échapper. À cet effet, il serait mieux que cette influence soit positive ; toutefois, il n’est pas toujours ainsi. Il faut dans bien des cas mettre la main dans la patte. Ce qui revient à dire, il faut aider, contribuer et investir dans un choix qui va tout bonnement dans l’intérêt de la collectivité, dans le sens du progrès et du développement social.

Aujourd’hui, c’est possible et c’est plus possible qu’avant dans un monde interconnecté !

D’un autre côté, et comme je le mentionne à maintes reprises, vous ne pouvez pas réinventer la roue (c’est déjà fait) et vivre indéfiniment à l’écart d’un monde en constante progression (nous sommes définitivement connectés l’un à l’autre et c’est un acquis). Tout cela implique que ce qui se passe à travers le monde, les décisions des leaders mondiaux donnent le ton même dans les zones les plus reculées d’un territoire d’un pays.

Mais, comment est-ce possible demandez-vous ? comment les habitants de « fonds cochons » (un endroit très reculé de la Grand’Anse, Haïti) sont-ils concernés par de telles décisions ?
Prenons l’exemple d’Haïti avec le programme du VIH/SIDA. Les achats des antirétroviraux pour ceux qui ont le VIH et d’autres symptômes associés à la maladie sont financés par des organisations internationales oeuvrant dans le domaine de la santé ; OMS par exemple. Ces organisations sont financées à leur tour par des pays appelés donateurs, des fondations (Bill & Melinda Gates), et des personnes généreuses. Donc, Tipierre ou Monsieur Jean qui attrapent le VIH dépend quelque part de grandes décisions découlant de ces décideurs sous l’égide des organisations internationales.

Généralement, les traitements de VIH/SIDA sont coûteux et mêmes trop coûteux pour la population mondiale en moyenne. Les médicaments sont donc subventionnés avec les accompagnements nécessaires pour faciliter la tâche aux malades. C’est ainsi que cela se fasse et c’est également le cas dans bien d’autres cas de virus et de maladies (le choléra, la tuberculose…). C’est ainsi que même si quelqu’un a attrapé le VIH pense pouvoir vivre aussi longtemps que possible en prenant les médicaments et les soins appropriés.

Voici le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui !

Voici le résultat d’une concertation de plusieurs secteurs et de leaders à travers le monde nous a légués !

Voici le modèle de leadership que nous avons besoin de voir germer et grandir en Haïti !

C’est dans cette optique qu’il faut comprendre mes démarches sur ce blog de vous présenter de manière succincte sept (7) des points-clés que je considère comme étant des leçons de leadership pour aider à grandir et mûrir socialement. Les analyses que font les auteurs de cet ouvrage (Barry Libert et Rick Faulk) vous conduisent avec des détails, faits, et explications de ce qui fait de la campagne de 2008 d’Obama d’exceptionnelle.

Ce que ces leçons de leadership ne sont pas

Ces leçons de leadership ce ne sont pas une présentation de la campagne de 2008 d’Obama, mais de préférence sept (7) points-clés extraits de cette analyse détaillée. Cette présentation n’a pas non plus la prétention de vous aider à cerner cette campagne, mais à vous aider à se servir de ces leçons pour faire de vous un bien meilleur citoyen pour vous-même, votre entourage et pour le pays.

Tout comme le livre s’adresse aux dirigeants des entreprises, j’espère que cet extrait sera un très bon outils sur le chemin de votre développement personnel.

Les voici:

1.- « La première leçon de Barack Obama, c’est un principe fondamental jamais énoncé, qu’il tient de son modèle et maître à penser, Abraham Lincoln : mettre en place un gouvernement avec le peuple et pour le peuple. » (p. 16)

Ce qu’il faut comprendre

« Promouvoir une économie avec les citoyens et pour les citoyens. » (p. 16)

2.- « Notre tempérament est en grande partie déterminé par la génétique et certaines sont plus enclins que d’autres à se laisser emporter par leurs émotions. Mais la psychologie nous enseigne que tout individu peut apprendre à réagir calmement aux situations émotionnelles au lieu de se laisser emporter. » (p. 23)

Ce qu’il faut comprendre

« Barack Obama savait de longue date qu’une apparence sereine vaut mieux que n’importe qu’elle armure. Dans son autobiographie Dream of my Father, il explique comment il desarmait sa mère lorsqu’elle faisait irruption dans sa chambre et le sermonnait pour ses mauvais résultats scolaires et son ignorance. » (p. 23-24)

3.- « La vérité, c’est que nous avons tous besoin de moments de détente, qui nous permettent d’évacuer les frustrations et le ressentiment accumulés au cours de la journée. Certains y parviennent en faisant un footing le soir, quand l’obcurité et le silence relatif sont propices à l’apaisement et permettent à l’esprit de s’ouvrir à de plus amples réflexions.»(p. 54)

Ce qu’il faut comprendre

« Contrairement à certains, pourtant, il n’ignore pas que derrière ces dehors paisibles se cache un personnage qui n’a rien d’un saint en costume trois pièces. Il se connaît suffissament bien pour savoir qu’il peut perdre patience s’il n’évacue pas les sentiments négatifs. » (p. 52)

4.- « L’humilité ne vient pas naturellement aux dirigeants et c’est comprehensible. Vous avez travaillé dur, vous avez longtemps subi l’autorité de gens qui se consideraient superieurs à vous et à présent que vous êtes au sommet, nous vous conseillons de rester calme et de controler l’envie de tout prendre en main. Neanmoins, nous persistons : osez l’humilité, vos rapports avec votre entourage s’en trouveront modifiés ainsi que l’image que vous avez de vous-même. » (p. 67)

Ce qu’il faut comprendre

« Calme n’est pas faiblesse. » (p. 66)

5.- « En verité, plus une entreprise joue la carte personnelle, au sens positif du terme, plus elle acquiert de la valeur et du ressort et realise de benefices. » (p. 81)

Ce qu’il faut comprendre

« Telles sont les leçons de la campagne d’Obama. » (p. 81)

6.- « La meilleure facon de répondre à des attaques en ligne, c’est encore de dire la vérité. Si le plaignant a tort, faites- le lui savoir clairement, sans le prendre de haut pour autant. Si c’est votre entreprise qui a commis une erreur, convenez-en, promettez de faire mieux et passez aux actes ! Ne vous lancez pas dans un échange d’incivilités du types « œil pour œil, dent pour dent ». Exposez votre point de vue et ayez confiance dans le sens commun de vos lecteurs. Ils ont suffisamment de jugement pour déceler une réclamation irrecevable et n’en tenir aucun compte. »

Ce qu’il faut comprendre

« Sur un site de réseau social, une entreprise n’est qu’un hôte parmi tant d’autres, et pas forcement un hôte apprecié. » (p. 118 et127-128)

7.- « A l’inverse du statu quo, le changement engendre ce renouveau permanent qui donne du piquant à l’existence et ravive le goût d’entreprendre. Il est le moteur de la politique et des affaires, de la croissance et du progrès. Les dirigeants ne peuvent se soustraire en se satisfaisant du présent. Il leur faut avancer ou périr et acceuillir ce que l’économiste Joseph Schumpeter appelait la « destruction créatrice ». (p. 145)

Ce qu’il faut comprendre

Notre univers est le régne de l’éphémère. Ceux qui refusent le changement tournent le dos au réel et à la vie même. (p. 143)

J’espère que vous avez eu une bonne lecture en parcourant ces sept (7) leçons de leadership.

Pour conclure, je voudrais attirer votre attention sur le fait que tout ceci n’a pas pour objectif de raviver une quelconque polémique, et  encore moins de vous détailler une approche selon laquelle le monde est noir ou blanc, ou encore qu’il est noir et blanc. Ce sont là des approches beaucoup trop simplistes à mon goût. À vous les fidèles lecteurs de ce blog, je vous invite à voir plus loin et avec grandeur afin de ne pas faire le jeu de quiconque. Je crois qu’avec du recul, de la capacité de jugement, et d’analyse vous aurez votre propre discernement des idées reçues pour une génération de pensées profondes avec des leaders éclairés pour Haïti prospère.

Si vous souhaitez aller plus loin à partir du contenu et de l’extrait présenter ici, cliquez pour de plus amples infos sur l’un des auteurs: Barry Libert

Si vous avez des questions ou vous aimeriez faire un commentaire, faites le juste en dessous de ces lignes et je serai ravi d’entreprendre un dialogue avec vous.

Ajoutez vos commentaires et questions jusqu’en dessous de ce texte et je me ferai le plaisir de vous répondre dans la mesure du possible sans aucun complexe.

photo credit: Barack Obama via photopin (license)

Devenir un gagnant avec ces 7 leçons de leadership de Barack Obama by

Use Facebook to Comment on this Post

Related posts:

About the Author

Danel HomméusView all posts by Danel Homméus


Danel is the author of the book The 4 Ps: How these Four Pillars of Success Will Change Your Life. He is someone who devotes himself in inspiring and helping amazing people like you find their true inner drives.
Follow Danel on Twitter to be notified of other great articles: @danel209

0 Comments

Add comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Close
Please support the site
By clicking any of these buttons you help our site to get better
Close